Histoire d’une Traversée. épisode 6

11 novembre : J+9

Frais ce matin mais le soleil est toujours là. Debouts à 7h50 réveillés en catastrophe par JP qui est d’une humeur détestable ce matin ; il faut dire qu’on se fait mener en bateau pour la tôle et les plaques depuis hier et ça commence à l’échauffer !

9h, on a déjà vu deux mécanos sans succès et les gars sont en discussion avec un troisième. J’attends en gardant la voiture.

10h30 Didier et Éric passent nous prévenir qu’on est invité à venir boire le thé et manger un couscous chez un type qu’ils ont rencontré en vendant leurs pièces autos sur le marché.

10h50, ça y est les plaques de désensablement sont achetées (220 dinars/13FF/2€) et nous continuons à chercher la plaque de tôle. Nous finissons par la trouver avant midi mais personnes pour la poser avant demain  matin 7h30.

Didier et Éric arrivent à 13h30 pour nous emmener manger le couscous mais on se retrouve dans un quartier paumé de Ghardaïa, un âne attaché à un palmier et nada… Alors on file en ville à « L’oasis » pour une ptite bouffe et un bon thé à la menthe. Puis après midi dans les souks et à 17h retour au camping.

18h30 retour de JP et Manu complètement dépités, il faudra définitivement attendre demain pour poser la tôle. En même temps à l’heure qu’il est on n’a plus longtemps à patienter !

Ce soir ça sera pique-nique au camping puis rencontre avec un gars qui a été licencié de chez Renault et a profité de sa prime pour partir 14 mois en 4L (pas rancunier le gars !) autour du monde. En fait on rencontre pelin d’occidentaux voyageurs c’est marrant 😉

22h30 dodo. Demain c’est le départ cool !!!

12 novembre : J+10

A 7h tout le monde debout et, après un rapide petit déjeuner, direction le garage pour les gars, et pour moi les joies de la lessive et de la vaisselle, puis pliage de la toile de tente et remplissage des bidons d’eau. C’est pas ce qu’on croit les vacances !

Retour des gars vers 10h et en route pour El Goléa après un tour au « Bouleila » pour saluer Didier et Éric.

11h50 on the road again, on se retrouve rapidement au milieu d’un paysage complètement désertique : dune, sable, pierres et poteaux électriques…

rencontre 1

Puis plus aucun poteau électrique et tout à coup des nomades qui nous arrêtent pour nous demander de l’eau. J’adore !!! De plus en plus de dromadaires, hum, ça sent le désert…

14h40, km 210, arrêt car la voiture de Manu chauffe. Quelques pas dans le sable et séance photos (je viens de finir ma première pellicule 36 poses)

15h40 arrivée à El Goléa. Immense palmeraie. on se met à la recherche d’un camping. 17h55, camping trop cher pour aucun confort. On fait un tour au marché pour ravitaillement (tomates, oignons, navets, poivrons, carottes, dattes, mandarines et pain). J’ai oublié de vous préciser que Manu est végétarien donc depuis sa rencontre on mange très peu de viande et poisson. On rempli tous les bidons d’eau, on refait le pleins des voitures et départ pour In salah. On bivouaquera ce soir. Le coucher de soleil est superbe.

19h on s’arrête, montage de la tente et casse-croûte. Ici rien d’autre que le désert, le ciel et nous. Il faut y être pour comprendre. Incomparable, grandiose, superbe… J’ai conscience de vivre un moment privilégié 😉

Kms parcourus : 373

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s