Histoire d’une Traversée. Épisode 7

13 novembre : J+11

Soleil, silence, désert.

Debouts à 7h on décharge totalement la voiture et on reconditionne. Puis thé, café et toilette au bidon d’eau donc à l’économie ++.

8h45 départ pour In Salah où on espère arriver pour 13h. La route est défoncée sur quelques kilomètres puis on trouve la piste.

11h30 STOP ! Manu a sérieusement tordu sa tôle. On la démonte. il fera gaffe aux cailloux et on la remontera à In Salah après l’avoir détordue. Il y a un vent infernal et sans nos lunettes on aurait du mal à ouvrir les yeux avec le sable qui vole dans tous les sens.

11h50 on repart doucement en espérant retrouver de la bonne route. 22 kms plus loin c’est bon, ouf !

Il y a des montagnes tout autour et ça nous change car depuis 300 kms au moins c’était plat plat plat !

Relief imortalisé par une photo et on repart

Aux portes du Sahara 001

2 ou 3 kilomètres de route et on retrouve la piste. STOP ! On a perdu Manuel 😦 La voiture laisse de grands nuages de poussière et on n’y voit rien. Demi-tour et on le retrouve un peu après, ensablé ! Il a essayé de s’en sortir avec les plaques mais tout seul c’est pratiquement impossible ! Heureusement un camion arrive et le sort de là. On repart. Encore 60 kms de piste ou de route complètement défoncée, des trous énormes.

Enfin ! après 7 heures de route, il est 16h lorsqu’on arrive à In Salah.

Thé salé (!?) et achat de clopes. Petite bouffe au resto du « Carrefour » puis installation au camping ( 85 dinars/5FF/0.80€) plutôt crado et sans eau donc pas de toilette ce soir !  Petit détail en passant, on a fait 30 kms pour trouver un camping sur la route de Tamanrasset (60 kms A/R) mais on le cherche encore !

Bref notre camping s’appelle « La Palmeraie », à déconseiller mais il n’y a rien d’autre !

19h45, direction le resto « Carrefour » pour dîner. On y retrouve Mickey, l’anglais pour qui Manu a écrit une lettre en italien. Après le début du repas on voit débarquer Éric et Didier qui avaient pourtant déjà quitté In Salah. Ils se sont fait refouler à Arak par la douane car ils n’avaient pas refait une déclaration de leurs pièces autos à la ville précédente. 240 kms pour rien ! Bad day 😦

On mange tous ensemble (salade, couscous, mandarines et nectar d’abricot), chacun y va de ses galères, rencontres, anecdotes… Bonne soirée.

22h, tout le monde au lit.

Kms parcourus : 380

14 novembre : J+12

Nuit chaude donc bon dodo. Réveil à 8h avec le soleil. Tout va bien, presque le paradis si les ch…… de ce foutu camping n’étaient pas bouchées. J’ai failli y laisser mon café ! Et toujours pas d’eau 😦 On détoile et en route pour le mécano pour détordre la tôle de Manu et la refixer.

9h on a trouvé un mécano. 10h15, ce sont les gars finalement qui réparent ça nous coûtera moins cher.

11h05, fini. On va prendre un thé au « Carrefour » et nous voilà partis pour notre prochaîne destination : Arak, à 260 kms. Puis la suivante Tamanrasset à 658 kms !

km 38, on s’arrête dans une petite gargote sympa. De l’eau fraîche à volonté dans un grand bassin à l’arrière. On en profite pour faire un brin de toilette puis on boit un thé en compagnie du patron qui est très gentil. Il nous demande si on n’a pas des choses à vendre : et hop il nous prend 1 carton de fringues pour 600dinars/35FF/5.5€ et tout le monde est content. Mine de rien ça nous paye un bon repas à 3 !

12h40 on repart. La route est bonne mais je sens que ça ne va pas durer.

14h45 on s’arrête pour manger un peu. En fait on a juste eu une trentaine de kilomètres de route galère et 2 kms de pistes où on a fait un sacré bond avec la 504. Manu qui a vu ça de derrière nous dit que c’était impressionnant ! La voiture n’a rien, heureusement qu’il y a la plaque de tôle, et nous la tête un peu plate mais rien de grave 😉

Arrêt photo et on repart;

Arak 001

Ça tape dur et il y a très peu d’air donc on est en mode sauna dans la voiture. À 40 kms d’Arak on prend la piste sur 20 kms, c’est pratiquement du gâteau cette fois mais c’est chouette quand même. 17h15, on retrouve la route à 20 kms d’Arak, il y a des montagnes partout, c’est superbe, un paysage de western.

Contreforts du Hoggart 001

18h10 on est à Arak à la recherche du camping où on s’installe arès avoir fait le plein des voitures. La nôtre montre des signes de faiblesse et finit par ne plus démarrer du tout. Mécanique jusqu’à 22h : un gicleur bouché par le sable. Il faut dire qu’il y en a partout dans la voiture et on en bouffe pas mal !

Didier et Éric débarquent un peu après ; Apéro, y avait longtemps ! Puis ils nous quittent pour aller bivouaquer un peu plus loin.On les réveillera demain en passant, bein oui y a qu’une route on ne risque pas de les louper 😉

21h30 dodo on est claqués !

Kms parcourus : 301

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s