Histoire d’une Traversée. Épisode 9

17 novembre : J+15

Debouts à 7h30. On détoile tout de suite et on finit de charger la voiture rapidement. On s’est arrangé pour ne pas payer le camping (surtout JP en fait) grâce à un employé avec qui il a bien sympathisé. Après un café on file à la douane pour déclarer notre départ pour la traversée. Ce n’est pas obligatoire mais ça reste une sécurité car si dans 3 jours on n’est pas de l’autre côté ils envoient une patrouille à notre recherche.

10h on est parti. In Gezzam sera la prochaine étape (400 kms). On a sorti la boussole, tout va bien on dispose de120 litres d’eau et de 60 litres de carburant + la contenance du réservoir.

Manu fait toujours route avec nous. Didier et Éric partiront plus tard.

Km 129, en plein milieu de nulle part, il est 12h45…

La piste 3

On a fait 50 kms de route défoncée avant de trouver la piste. Pour le moment tout va bien, à part Manu qui chauffe… On attend le refroidissement.

16h25, on a parcouru seulement quelques kilomètres car on doit s’arrêter sans arrêt à cause de la voiture de Manu et de son fichu voyant rouge !!! Pourtant la piste est bonne mais la voiture de Manu beaucoup moins…17h STOP Manu est ensablé. Le moral des troupes commence à baisser car tout ça nous ralentit considérablement. Va falloir trouver une solution. Une demi-heure à tôler et on repart. Il est 17h40.

Arrêt au km 221 vers 18h pour bivouaquer. On s’installe derrière des rochers pour éviter de se faire rouler dessus par les routards de la nuit. Le vent qui a soufflé toute la journée est tombé et il fait plutôt bon. Il y a des milliers d’étoiles, indescriptible, superbe, géant… Je suis minuscule…

20h au dodo bien claqués.

Kms parcourus : 221

18 novembre : J+16

Pas mal de vent et ça caille.

Réveillées à 5h, on attend 6h et le soleil pour se lever. Un petite toilette rapide et on déjeune tous les 4 sous la tente car il y a un vent fou et on se gèle à cette heure là. On m’avait dit qu’il faisait chaud dans le désert !

À 7h15, prêts à décoller. Encore 60 kms avant les dunes de Laouni. Sableux, c’est un des passages les plus difficiles, ce qui n’est pas dur à croire si l’on compte de nombre de carcasses sur la piste.

Ceux qui cassent 001

7h40, STOP, Manu est ensablé. 10 mn et on repart. 8h55, km 63, notre premier ensablement. 9h20, on repart. On a dégonflé les pneus pour passer plus facilement dans les bancs de sable.

9h30, les deux 504 ensablées, 1 heure à tôler !

11h40, on s’arrête souvent pour désensabler la voiture de Manu qui bat des records. Elle n’a pas assez de puissance  et chauffe à chaque désensablement donc on passe notre temps à attendre le refroidissement. On aura eu le temps de voir la piste !

12h20, arrêtés car on a cassé le radiateur au début des dunes. Pendant que les gars réparent je pars à pieds sur la piste pour repérer les meilleur passage pour la suite. Je fais environ 3 kms quand j’aperçois un type, quelques mètres plus loin qui essaye d’attirer mon attention à grand coup de klaxon. Ensablé là depuis plus d’une heure il attend du secours. Je lui dis que j’ai croisé un convoi de Land Rover stoppé un peu avant et qu’il ne devrait pas tarder à arriver.

Après avoir bu un peu d’eau je suis retournée à la voiture rejoindre les gars qui finissaient de réparer. Près de 6 kms sous le soleil je suis brûlée aux jambes et aux bras… Eh c’était pas des blagues en fait, il fait vraiment chaud dans le désert ! Biafine est ma meilleure amie et je reste dans la voiture en attendant la suite.

16h, on repart et on réussit à traverser le reste des dunes en évitant les passages trop sableux. km 100 fin de la zone galère, on regonfle les pneus car selon la carte il n’y a plus de sable mou.

entre Tam et In Gezzam 001

Avec un peu de chance on sera à In Gezzam ce soir, encore 100kms.

18h15, pas de chance, après un super passage de montagnes, grosse zone de sable ! Les deux voitures sont ensablées. On dégage un peu la nôtre mais celle de Manu est complètement enlisée. Alors STOP ! On bivouaque là, il commence à faire nuit, on y verra plus clair demain.

On est tellement claqués que le dîner est ultra rapide et à 19h tout le monde au lit.

Kms parcourus : 155

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s