Histoire d’une Traversée, épisode 14

25 novembre : J+22

On se lève à 7 heures. Après avoir réussi à caser tout le barda dans et sur la voiture, on file déjeuner dans une gargote puis route vers Dosso. Comme on est très serré dans la voiture j’ai du mal à écrire donc j’écris beaucoup moins ! (vérité de La Palisse)

On roule toute la journée, un arrêt par ci par là pour boire un coup et se remplir l’estomac. Plus de 20 jours qu’on est parti et la fatigue se fait sentir, on a envie d’arriver maintenant et de pouvoir se poser un peu !

Vers 13 heures, on arrive à Malanville, frontière Niger/Bénin. On remplit les formalités et un douanier très sympa à qui je demande la direction à prendre pour rejoindre Lomé, fut étonné de voir les noms des villages de son pays notés sur notre carte d’Afrique !

Puis on va faire un tour. Je mange ma première noix de coco sur un marché.

Au marché

On retrouve la bande des parisiens. Ils ont vendu leurs voitures et se retrouvent à 9 dans une 504 familiale mais ont beaucoup moins de bagages que nous, heureusement !

On repart direction Parakou. Arrêt un peu plus tard dans un café. Une petite fille d’à peine 2 ans porte son petit frère de quelques semaines dans le dos. Adorable et déconcertant à la fois.

Bénin bébé

Arrivée à Parakou à la tombée de la nuit. On trouve rapidement un hôtel pas cher du tout. On comprendra vite pourquoi, c’est le paradis des prostituées et ça grouille de cafards ! Un peu trop pour moi, je suis malade et je ne peux rien avaler !  Deuxième montage de tente dans la chambre pour pouvoir dormir, avec une variante cette fois : lumière allumée pour empêcher les cafards de (trop) sortir de leur trou !

Km parcourus : 652

26 novembre : J+23

24 jours que l’on a quitté la France et on a déjà l’impression d’être ici depuis des mois.

8h30 Réveil après une nuit cafardeuse… Petit déjeuner et plein d’essence.

9h on est en route pour la douane togolaise. 150 kms de pistes plus ou moins bonne, en pleine brousse, pour pouvoir y arriver.

14h30 heure locale, (15h30 pour la France et les autres pays traversés jusque là) on est enfin au Togo. Les douaniers sont moins cool et ils nous cherchent des poux dans la tête parce-qu’on est six dans la voiture, alors qu’on voit passer des taxi-brousses chargés à bloc ! On leur explique que la 504 est une familiale, donc 7 places, et puis au passage on leur dit aussi qu’on n’est pas pressé (!?) et qu’on restera là le temps qu’il faudra… Une demi-heure plus tard on était reparti.

On roule jusqu’à Kara, puis Sokodé où on s’arrête au Relais de la Cigale, petit endroit super sympa et très frais. On téléphone à Désiré pour lui annoncer notre arrivée à Lomé pour le lendemain. Il nous attend et ça va être une sacré fête. On prend trois chambres, c’est le grand luxe. Après quelques verres au bar on dîne d’une bonne viande de boeuf, omelette, frites, salade, oeuf et petits pois arrosés d’un bon vin rouge… No comment ! Mais je ne suis pas encore remis de ma nuit à Parakou et fini mon repas dans les toilettes 😦

21h, je suis au lit, malade 😦 Les autres ne tardent pas à me rejoindre car tout le monde est bien fatigué après tous ces jours de route.

Km parcourus : 289

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s