Chiang Mai (2nde partie)

Remis de nos émotions mais pas encore certains d’être réellement revenus sur la planète des « humains », nous décidons ce matin de partir à la rencontre des temples de Chiang Mai. Ils sont nombreux et nous n’avons pas à marcher très longtemps pour en découvrir un premier, puis un autre quelques centaines de mètres plus loin. Nous en visitons 7 en tout (entre autre les Wats Pun On-Pundtow-Chedi Luang-Phrasingh). Tous ont pour point commun un intérieur très riche en statues, statuettes connues mais parfois aussi inconnues pour les néophytes que nous sommes. Malgré leur grande ressemblance, chacun a sa particularité, souvent personnalisée par un Bouddha dans l’une ou l’autre position, dans des matières telles que le ciment, la pierre ou même le jade, parfois couvert de peinture dorée ou recouvert de feuilles d’or.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous découvrons un labyrinthe en toile dans le jardin du Wat Jetlin et en profitons pour une bonne partie de cache-cache sous l’œil de moines en cire à l’allure quasi réelle ! Notre préférence va malgré tout au wat Lok Molee, très différent des autres avec ses divinités hétéroclites, sa collection de volatiles qui me fait penser à quelqu’un qui se reconnaîtra, et son parc où courent les écureuils et volent les papillons.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un point commun à tous ces temples : quantité d’offrandes de toutes sortes, preuve s’il en fallait de la dévotion des thaïlandais à leurs dieux !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aujourd’hui, dernière journée à Chiang Mai, nous nous rendons dans un petit parc du nom de Buak Haad où des centaines de pigeons ont élu domicile, nourris par les promeneurs malgré les pancartes « nos feed birds » (ne pas nourrir les oiseaux) qui sont parsemées sur la grande pelouse tout autour du lac central ! Jade profite des quelques jeux dédiés aux enfants pendant que nous regardons les pigeons déambuler tranquillement d’un sac de graines à l’autre. Un jet d’eau central nous brumise agréablement au gré du vent. Le temps passe ainsi, tranquillement…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’après-midi se poursuit entre visite et pause repas/goûter arrosée de boissons fraîches et nous ne craquons même pas à l’appel d’un crêpier pourtant bien tentant ! Il est bientôt l’heure de prendre notre bus direction Ayutthaya, la prochaine étape à 600 kms de là. Nous décidons de faire une dernière halte au « women’s massage center ». Il s’agit d’un salon de massages où travaillent des femmes récemment sorties de prison. Elle ont ainsi  la possibilité de se réinsérer par le travail. Une façon de soulager nos pieds de cette journée de marche, joignant l’utile à l’agréable. Les filles sont très professionnelles et les prix sont raisonnables (180 THB/4€50 pour 1h de massage). Jade a droit à un traitement de faveur avec massage épaules, tête et dos en prime.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons réservé un bus mais celui-ci n’est pas VIP, uniquement bus de nuit. Nous voyageons sur une ligne directe reliant Chiang Mai à Bangkok, ne comportant pas d’arrêt à Ayutthaya, sauf sur demande. La très antipathique collecteuse de billets qui se tient près du chauffeur pendant tout le trajet, répond à ma question « où va nous déposer le bus ? » par un « bus station Ayutthaya ». Parfait, nous sommes censés y arriver à 6 heures demain matin. Nous prenons donc place sur des sièges qui s’inclinent, ou pas, en fonction de l’inclinaison des passagers derrière vous. En clair, c’est un peu le principe des dominos tombant en cascade. Et bien le domino derrière moi a décidé de ne pas tomber avant une heure du matin ! Il est 20 heures lorsque le bus se met en route, la nuit risque d’être longue ! Heureusement un très bon film « The frozen ground » avec Nicolas Cage et John Cusak est diffusé à la télévision ! Le second film diffusé en revanche ne remporte aucun suffrage chez les Génix et le fait d’être devant devient un handicap sonore certain (fast & furious 6). Nous arrivons tout de même à nous endormir recroquevillés tant bien que mal mais une voix criarde nous tire de notre sommeil à grand coup de « Ayutthaya, Ayutthaya… ». Déjà ! c’est passé vite finalement. Nous descendons tous les trois avec un autre français, Victor, sur le bord de la route qui, clairement, n’a rien à voir avec une station de bus. Thierry me regarde

– « tu sais quelle heure il est ? »

-« dis… »

-« 4 heures ! »

Nous sommes dès la tombée du bus interpellés par des taxis qui nous proposent de rejoindre le centre d’Aytutthaya distant de 10 kilomètres. Pas vraiment le choix , nous ne pouvons pas marcher autant avec les gros sacs. Nous faisons taxi commun avec Victor et partageons la course. Notre auberge n’ouvre pas avant 6h30/7h00 mais nous trouvons de quoi faire une pause breakfast dans une cantine de rue…

horizon-mix6t-arrivee-matinale-ayutthaya

A 7 heures nous sommes dans notre grande chambre tout confort qui sent très bon et, cerise sur le gâteau, il y a une petite piscine à 2 mètres de là pour nous détendre avant la grande Bangkok.

Publicités

2 réflexions sur “Chiang Mai (2nde partie)

  1. Incroyable de trouver une crêperie ambulante si loin de la France. Et vous n’avez pas craqué ? Vous ne saurez pas si elles ont le même goût qu’ici !
    Les temples sont magnifiques : que de couleurs !
    Merci pour ces beaux clichés !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s