Ayutthaya

Que dire de notre séjour à Ayutthaya ? Pas grand-chose finalement. Après une arrivée très matinale, nous nous octroyons une sieste histoire de reprendre du tonus. Puis à 10h30 nous nous mettons en quête d’un vrai breakfast. Nous le trouvons rapidement, à moins de cent mètres de la guesthouse. Nous sommes chaleureusement accueillis par la patronne du lieu. Une fois notre café (fort, très fort), nos tartines beurrées et nos fruits frais avalés, le conjoint de notre hôte, Seagul, nous propose ses services pour une découverte de la ville en tuk-tuk dès le lendemain. Le prix annoncé est très intéressant. Nous acceptons donc sa proposition et décidons d’un départ à 9h le lendemain. Je vous fais grâce de notre seconde sieste après le repas de midi et de la longue période de détente dans la piscine qui ne présentent que peu d’intérêt.

Ce matin nous partons dans un tuk-tuk bleu, Thierry et moi à l’arrière et Jade à l’avant avec Seagul qui lui fait une place avec plaisir. Ayutthaya est un incontournable pour les voyageurs férus de vestiges, ce qui n’est pas notre cas et nous avons bien conscience de ne pas apprécier à leur juste valeur, d’un point de vue historique j’entends, les palais anciens que nous découvrons. Nous sommes malgré tout enchantés par la beauté des sites dont certains ne sont pas sans nous rappeler Angkor.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est 13 heures lorsque nous demandons à Seagul s’il reste encore beaucoup de temples à visiter car nous commençons à avoir faim. Il propose alors de nous emmener manger dans un restaurant au bord de l’eau et de continuer ensuite sur les quatre derniers temples. Proposition acceptée mais le restaurant s’avère cher et nous mangeons rapidement tout en prenant conscience que les 200 bahts annoncés sont un tarif horaire !

Nous refusons la visite aux éléphants (harnachés les pauvres !) et encore plus celle des tigres où pour 400 bahts vous pouvez vous faire tirer le portrait collé à un pauvre animal enchaîné et, bien entendu, drogué. Comment pourrait-il en être autrement ? La visite du marché flottant juste à côté est cependant agréable. Jade y fait l’acquisition d’un chapeau orange pour remplacer sa casquette oubliée à Vientiane.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans l’enceinte du temple suivant nous avons la chance d’assister à une belle cérémonie que nous avons appelée « le rhabillage de Bouddha ». Les fidèles achètent de longues pièces de tissus orange qu’ils font bénir et dont ils se couvrent, avant que celles-ci ne soient lancées au pied de l’immense statue et mises en place à l’aide de longs cordages.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après un arrêt au grand Bouddha couché, nous atteignons le dernier temple avec sa tête de Bouddha emprisonnée dans les racines d’un banian. Il est superbe !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’heure du retour a sonné. Verdict : 7 heures de ballade = 1 400 bahts (34 €). Ah oui, quand même ! Nous ne bronchons pas et payons sans faire d’histoire mais promettons de ne pas refaire de visites accompagnées de si tôt ! Notre budget journalier est dépassé mais nous sommes malgré tout ravis de cette journée et préférons rire de notre ignorance. Nous avons vu l’essentiel des palais anciens et décrétons que le reste de notre séjour ici serait synonyme de repos avant Bangkok.

Nos journées suivantes oscillent donc entre devoirs le matin et ballades l’après-midi. Nous découvrons un marché typique, vide de touriste et ses marchands d’œufs, couturiers et autres pharmaciens spécialisés en médecine chinoise. Nous longeons à plusieurs reprises le fleuve Chao Phraya et découvrons même une église. Nous tombons nez à nez avec une race de vache que nous ne connaissions pas, avec ses oreilles tombantes et de petites cornes au dessus. Nous nous amusons parfois de la richesse des petits temples placés devant certaines habitations ou commerces. Les Bisounours n’ont qu’à bien se tenir !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nos journées se terminent immanquablement dans la piscine de 17 heures jusqu’au coucher du soleil pour notre plus grand plaisir et pour celui de Jade qui a un nouveau copain, Bern, le petit-fils de la propriétaire de notre hébergement.

Le jour du départ a sonné. Nous nous débrouillons comme des chefs pour trouver un minibus, sans intermédiaire aucun, ce qui ramène le trajet d’Ayutthaya au centre de Bangkok à 240 bahts pour nous 4. Et oui, nous comptons chacun pour « un » et nos trois gros bagages pour un quatrième puisqu’ils occupent un siège ! Malgré tout nous n’avons pas vu de meilleur tarif que 600 bahts et sommes plutôt fiers de nous. Il y a une justice finalement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s