Monywa

Le bus est à peine entré sur le grand parking de la bus station que les chauffeurs de tuk tuk nous assaillent pour gagner la course jusqu’à notre hôtel. Nous sommes les seuls passagers occidentaux, nous rassurant sur le fait que nous ne nous sommes pas trompés sur le choix de notre destination non touristique. Jade est rapidement entourée par les chauffeurs très intrigués par cette petite tête blonde qui vient de descendre du bus. Ici pas d’appareil photos mais les smartphones ont déjà fait leur apparition.

horizon-minx6t-sortie-du-bus-monywa

Le prix de la course est dérisoire, 2000 kyats (1,60 €) quand il nous avait fallu en débourser 10 000 à Bagan plus un droit d’entrée de 15 USD par personne, directement reversés au gouvernement. Ici au moins, l’argent servira au chauffeur et à sa famille.

Notre matinée de devoirs achevée, nous prenons un tuk tuk pour aller visiter les grottes Hpo Win Daung, chaudement recommandées par Micheline et Jean-Pierre. Ils nous ont averti, le trajet est un peu long, une heure trente (trois heures aller-retour donc) mais le jeu en vaut la chandelle. Nous voilà donc installés dans notre tout petit tuk tuk qui pétarade et qui sent l’essence à plein nez mais le sourire de notre chauffeur efface à lui seul ces petits désagréments. Un arrêt à une des multiples STL, stations essence locales, et nous voilà « on the road ».

La première heure se déroule sans encombre et nous profitons du paysage totalement différent de ce que nous avons vu jusqu’à maintenant. Nous fêtons aujourd’hui nos trois mois de voyage et, va savoir pourquoi, Thierry dit « c’est bizarre on n’a pas encore eu de panne ou de crevaison ». La suite, vous la devinez… Arrêt au milieu de nulle part, nous poussons le tuk tuk jusqu’à une STL non loin de là. Notre chauffeur téléphone, des hommes s’affèrent autour du tuk tuk, entreprennent une réparation avec les moyens du bord (canette et ciseaux). Une femme attrape Jade par le bras et l’emmène faire des photos dans un champ de tournesols de l’autre côté de la route. Elle est sympa notre fille car vraiment, parfois elle en a peu marre de toutes ces photos. Nous l’avions préparée pour la Chine mais ne pensions pas qu’elle serait ainsi regardée comme une curiosité au Myanmar. Ceci dit, lorsqu’un gentil papa birman lui achète un ballon rose éléphant, qu’un patron de restaurant lui offre un paquet de cacahuètes dont elle raffole ou qu’une dame lui offre un collier de jasmin à l’entrée d’un temple, elle est ravie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais je m’égare, revenons à notre bord de route… Une heure s’est écoulée et nous sommes toujours là. Notre chauffeur nous fait comprendre qu’il ne peut pas réparer pour le moment et qu’un autre tuk tuk va arriver. En effet, nous repartons pour une nouvelle heure de route avec notre petit chauffeur qui nous accompagne jusqu’aux grottes qui se trouvent dans le petit village de Minzu.

Mais il est déjà 17h00 et notre visite, prévue pour durer initialement deux heures, se fait en moins d’une heure. Heure pendant laquelle nous avons le plaisir de visiter des grottes magnifiques qui sont en fait des pagodes creusées dans la roche et dans lesquelles sont disposées des centaines de Bouddhas. Nous découvrons de superbes fresques et images de Bouddhas dans des grottes aux entrées très étroites, certaines datant de la période allant du 14ème au 16ème siècle. Un peu plus loin, un temple bien plus récent témoigne de la lointaine présence anglaise dans ce pays. C’est exceptionnel, vraiment !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De plus, une colonie de singes peuple le lieu et Jade est ravie de pouvoir leur donner des cacahuètes, « bien dans la main, mais uniquement aux petits » comme lui conseille la jeune fille qui nous accompagne durant la visite. Elle s’accroupit un instant pour une photo souvenir mais n’est pas vraiment rassurée !

La nuit est tombée maintenant et la visite se termine à la bougie et à la lampe torche. Il nous faut repasser vers la colonie de singes mais un raffut incroyable monte jusqu’à nous lorsque notre petite guide se retourne vers nous « I’m scared ! » (j’ai peur !). Elle attrape un long morceau de bois d’une main et quelques cailloux de l’autre. Nous la suivons sans tarder. Mais que se passe-t-il ? Et bien des chiens errants ont tué un singe (à plusieurs, les lâches !) et ses compagnons, perchés dans les arbres qu’ils agitent en poussant de grands cris, ne sont pas contents. Nous nous retrouvons en pleine révolte des primates ! La distance à parcourir est heureusement relativement courte, mais semble bien assez longue dans le noir. Ouf ! La zone dangereuse est passée et nous rejoignons vite notre gentil chauffeur pour faire le chemin en sens inverse jusqu‘à Monywa, à 30 kms de là. Pas de panne cette fois mais c’est un peu frigorifiés que nous arrivons à l’hôtel car un tuk tuk, même à 15 km/heure, c’est venté et ici, dès que la nuit tombe la température descend vite.

Nous avons adoré cette journée anniversaire dont nous nous souviendrons longtemps.

La journée d’aujourd’hui est de nature logistique avec devoirs pour Jade puis lavage du linge dans le petit lavabo de la salle de bain et booking de notre trajet pour Mandalay dans deux jours. Nous sortons déjeuner dans un restaurant qui a pignon sur rue et nous régalons de plats dont nous ne connaissons pas le nom. Quel festin mais budget explosé, 14 € ! Nous nous accordons une sortie en fin de journée pour découvrir un petit temple que nous voyons de notre chambre puis filons jusqu’à la rivière pour admirer le coucher de soleil.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce soir nous prenons notre repas dans la rue de l’hôtel dont les abords se transforment chaque soir, en une longue fille de cantines avec leurs chaises et tables version minimaliste. Un big spring roll chacun pour un total de 700 kyats (0,55 €). Une petite journée bien tranquille en somme.

Notre dernière journée à Monywa restera dans le best of de nos trois premiers mois de voyage, c’est certain, tant elle fût chargée en émotions. Nous partons à 9 heures avec un nouveau tuk tuk pour nous rendre à la Pagode Thamboddhay. Nous empruntons une portion de route payante et notre chauffeur doit s’acquitter du montant du passage en fonction du poids de son tuk tuk et de ses occupants !

horizon-mix6t-péage-route-pagode-thamboddhay

Il nous dépose en premier lieu au Boddhi Tataung, une colline couverte d’arbres qui ont la particularité d’avoir une représentation de Bouddha à chacun de leur pied. Puis, quelques mètres plus haut, nous arrivons au Bouddha géant, le plus grand du monde selon les birmans. Nous cheminons d’abord dans une allée couverte où sont installés des étals de Tanaka et images religieuses, principalement tenus par des femmes. Notre arrivée ne passe pas inaperçue et Jade se trouve très vite maquillée du fameux produit, secret de beauté des femmes birmanes mais aussi utilisé pour les enfants et même par certains hommes. Regardée, touchée, interrogée… Son quotidien depuis notre arrivée ici. Nous distribuons échantillons de parfums et de crème avant de continuer notre ascension. Il s’agit d’un ensemble de trois statues en réalité dont l’une est en restauration et nous en apercevons une quatrième en construction. Nous ne montons pas jusqu’en haut car nous sommes pieds nus et il nous faudrait emprunter des motos pour arriver au sommet du Bouddha debout. Nous faisons donc demi-tour mais sommes enchantés de ce que nous avons vu. Le nombre incalculable de représentation de Bouddha est juste INCROYABLE et nous le comparons à l’Armée enterrée tant c’est grandiose.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De retour au tuk tuk nous proposons une pause café à notre chauffeur qui refuse poliment. Nous nous installons donc seuls et je demande les toilettes (ah, toujours une aventure les toilettes !). Une jeune fille m’accompagne quelques mètres plus loin dans un bâtiment (je vous passe les détails) avant de m’attendre pour me ramener en me tenant par la main, me donnant son prénom (Shemila) et me demandant le mien. Elle ne me lâche pas la main, me tient par le bras de l’autre, me dit sa joie de nous voir dans son pays… J’arrive vers Thierry toute chamallow et il me faudra un bon moment pour me remettre de mes émotions. Ces gens nous touchent tellement ! Leur sourire, leur gentillesse, leurs attentions de chaque instant…

Nous repartons en tuk tuk vers la Pagode Thamboddhay à quelques kilomètres de là. De construction relativement récente, elle est très jolie et merveilleusement colorée. Nous découvrons des milliers de statues de Bouddha de toutes tailles. Incroyable ! L’ensemble est de toute beauté et nous déambulons, pieds nus, à travers ce lieu où nous attendent de jolies découvertes comme l’ancien dispensaire pour tigres ou les nombreux bassins couleur émeraude. Et tout cela dans un calme incroyable, à peine troublé par les quelques vendeuses de bracelets et sacs (réalisés à la main avec de petites graines) qui s’interrompent au passage de Jade.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous quittons à regret cet endroit si paisible et finissons notre journée découverte par la visite rapide, car c’est petit, du Monastère Lai Ti Kyauk et ses centaines d’écritures sur pierres. Un monastère vieux de 120 ans fondé par le très célèbre moine Ledi Sayadaw. C’est alors que notre chauffeur offre à Thierry un livre qu’il vient d’acheter «A short Bioraphy of the Venerable Ledi Sayadaw » écrit dans les deux langues anglais et birman… Que dire ? Une fois encore nous restons émus devant tant de gentillesse. Y’a des fois je vous assure, on se sent tout chose !

Demain nous repartons sur Mandalay pour quelques jours avant de nous envoler pour Bali via Bangkok. Mais avant cela, nous ne manquerons pas de partir encore un peu nous promener sur les routes de ce beau pays à la rencontre de ce peuple si gentil.

Publicités

3 réflexions sur “Monywa

  1. ce voyage est formidable et c’est super de nous le faire partager
    enfin demain ce sera les vacances pour nous jusqu’au 15 janvier
    mimine continue de bien se porter et nous fait aucun ennui elle est très caline et dors souvent avec nous
    Mathieu m’a appelé pour son projet comme tu me l’avais dit et je pense que c’est en bonne voie
    nous vous souhaitons un joyeux noël et une bonne fin d’année
    a bientôt pour d’autres nouvelles extraordinaires
    gros bisous à vous 3

    • Merci de nous suivre et de chouchouter notre fifille. Voudra-t-elle rentrer ? Pas sûr ! Merci aussi pour Mathieu. Nous vous sommes redevable de bien des choses…
      Reposez vous bien et à bientôt.
      Bisous de nous 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s