Amérique, nous voilà (Part II)

Les Parcs de l’Ouest américain 

Bryce Canyon, Zion, Kolob Canyons, Valley of Fire

 

 La visite de Bryce Canyon s’effectue en voiture (ou en shuttle) et à pied en temps « normal » mais en ce moment le parc est partiellement recouvert de neiges, nous empêchant d’accéder à la totalité des rim et trail (chemins de randonnées). Quand aux navettes elles ne fonctionnent pas avant le mois de mai. C’est donc en voiture que nous faisons la visite, ponctuée d’arrêts batailles de boules de neige et construction de bonhomme bien sûr. Sans parler des nombreux stops photos obligatoires. Une fois encore, nous nous trouvons devant de pures merveilles de la nature et sommes impressionnés par la diversité de ces trésors naturels saupoudrés de blanc. La rencontre d’un chien de prairie ajoute encore au charme de la visite et les oiseaux, dont certains semblent directement sortis du film du même nom,  font résonner leurs chants plus ou moins mélodieux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’après-midi est déjà bien entamé et nous devons retraverser tout le parc pour nous rendre à Cannonville et y passer la nuit. Ce petit village mormon de l’Utah, où nous n’avons trouvé qu’un seul et unique hôtel faisant également office de station essence et libre-service, est à une vingtaine de kilomètres du parc. L’ambiance est particulière, l’accueil du patron pas vraiment chaleureux, mais la chambre est grand confort avec deux lits immenses. La ville ne disposant d’aucun autre commerce, nous comprenons vite qu’il nous faudra manger dans la chambre. Après le repas tiré du coffre de midi, ce soir ce sera plat chaud car nous avons droit à un micro ondes. Quelle chance !

Demain, de nouvelles chutes de neige sont annoncées dans la région. Nous décidons donc de descendre plus au sud, pour nous rapprocher du Nevada et de Las Vegas où nous prévoyons de séjourner dimanche et lundi. Notre choix se porte sur la ville de Cedar City, proche de plusieurs parcs nationaux et à moins de trois heures au nord de la capitale de jeux américaine. Nous partons tout d’abord voir une partie de la forêt pétrifiée d’Escalante, sur les rives d’un lac magnifique, avant de nous diriger vers Cedar City en passant une fois encore à travers des paysages somptueux mais sous un ciel chargé. A notre arrivée au Stratford Court Hôtel nous trouvons l’accueil fermé. Sur la porte une pancarte indique de se rendre à l’accueil du Best Western situé juste en face. Dix minutes plus tard nous prenons possession d’une petite suite dans cet hôtel de catégorie supérieure. Nous avions réservé pour trois nuits afin de nous poser un peu avant « d’attaquer » la ville qui ne dort jamais, au vu du sur-classement nous avons été plutôt bien inspirés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le parc national de Zion n’est pas un parc comme les autres. La couleur marron de la route qui le traverse ajoute à la beauté des falaises vertigineuses se partageant les couleurs rouge, orange, rose et crème. C’est splendide ! Même Jean-Claude sort pour se frotter à la flore locale. Le temps est superbe et nous partons pour une petite randonnée aux abords de la Virgin River. Nous faisons une rencontre magique avec deux biches. Puis, nous prenons un peu de hauteur sur un sentier plutôt cabossé, avec vigilance, car il n’y a pas de protection et le vide devient de plus en plus présent au fur et à mesure de notre progression. L’après-midi file et il est déjà 17h30 lorsque nous rejoignons le parking où je décide d’une chasse photographique tandis que Jade part en éclaireuse. Notre cible : les plaques minéralogiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aujourd’hui, après un appel Skype de Jade à sa maîtresse pour lui réciter sa poésie, nous partons visiter le parc de Kolob Canyon. Il fait également partie de Zion mais se situe à une entrée plus au nord. Il est apparemment bien moins célèbre que son « grand frère ». Et pourtant, que de splendeur là encore conjuguée à de nombreuses possibilités de balades et nous en profitons…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cedar City, c’est fini et nous disons « adieu » à notre chambre grand luxe et vrais petits déjeuners inclus car nous prenons la route de Las vegas. La Highway nous y conduirait en moins de trois heures mais il y a un parc non loin qui n’ajoute qu’une heure trente et ce serait dommage de ne pas en profiter. Nous voici donc repartis sur les routes de l’Utah avant d’entrer dans le Nevada. Le passage de pancarte à peine effectué, nous voyons notre premier casino. Le début d’une longue série, vous vous imaginez bien, étant donné notre destination finale. Après un arrêt emplettes chez Family Dollar, notre enseigne préférée car bien moins chère que les Safeway ou Walmart, nous entrons dans le parc de Valley of Fire. A l’entrée, ni guérite, ni ranger mais une petite boîte aux lettres ; chacun enregistre son véhicule avant de glisser dans l’enveloppe prévue à cet effet la somme qui correspond à son « véhicule ». Pour nous ce sera 10 $. Personne ne resquille, tout le monde s’arrête. C’est bien !

Nous comprenons vite à la couleur des formations rocheuses l’origine du nom de cette vallée. L’heure du repas approche, même si nous avons gagné une heure en changeant d’état, notre estomac lui est réglé sur le petit déjeuner de ce matin. Nous trouvons une escale pic-nic à l’ombre avec tables, bancs, et… chipmunks. Un, puis deux, puis dix ; assurément, ils sont habitués à être nourris. C’est mal ! On ne doit pas nourrir la faune sauvage, je sais, mais c’est tellement mignon de les voir attraper les miettes de pain avec leurs petites pattes. Le repas se prolonge, forcément, et nous en profitions jusqu’à l’arrivée d’un minibus et de ses occupants qui mettent fin à la récréation. Jade, qui a INTERDICTION de les toucher, en profite pour faire des séances photos avec ses deux nouvelles poupées, avant que papa ne lui donne un coup de main avec son tout nouvel appareil photos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est déjà l’heure de reprendre la route de Vegas. Trente minutes plus tard, la ville apparaît au loin dans sa brume de chaleur avec la silhouette élancée de notre hôtel : le Stratosphère. Nous craignions un accès compliqué à l’arrivée. Finalement tout est très bien organisé et il nous faut moins de vingt minutes pour être dans notre chambre. Pas le temps de souffler, le Strip nous attend. Mais ça, ce sera pour la prochaine fois…

Publicités

2 réflexions sur “Amérique, nous voilà (Part II)

  1. Whaou ! On parle de moi dans l’article ! Bon, blague mise à part, c’était super de pouvoir se parler et d’entendre mon élève globe trotter me réciter sa poésie !
    Finalement vous avez eu de la chance de voir les montagnes des parcs sous la neige. Je trouve que ça rajoute un charme au paysage ! ( beau contraste entre l’ocre et le blanc ) Vous avez du vous régaler pendant les randos !
    Ne dépensez pas tous vos dollars à Las Vegas ! Gros changement d’ambiance, quel contraste !
    Bises à vous trois !

    • Oh la la oui, et il n’y a pas que dans l’article que l’on parle de toi ! Jade attends avec de plus en plus d’impatience le moment de retrouver sa classe (et sa maîtresse).
      Nous finissons ce soir notre périple américain. Demain, début de nos aventures costariciennes, déjà ! J-25, le retour approche.
      Gros bisous à vous 4 et à bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s