Amérique, nous voilà (Part III)

Las Vegas

 

Las Vegas, située au beau milieu du Désert de Mojaves, est surtout connue pour son Boulevard, communément appelé « Le Strip ». Notre hôtel se trouve au nord de ce dernier, mais il faut savoir qu’il s’étend sur près de 7 kilomètres. Notre mission bien sûr ici est de découvrir le plus de choses possible en un minimum de temps, soit une journée et demie. Nous ne sommes pas joueurs mais qui ne se laisserait pas tenter par les bandits manchots, au moins pour le fun ? Nous avons gagné quelques dollars, rejoués et reperdus de suite. Voilà, ça c’est fait, nous pouvons maintenant nous attaquer au long, très long, Strip. Et là, c’est le show, à chaque coin de rues. Rues que l’on emprunte peu finalement car tout est fait pour vous garder dans les hôtels-parcs d’attractions-centres commerciaux-casinos, aux noms les plus prestigieux : Luxor, Mandalay Bay, Caesar Palace, New York New York, Excalibur, Flamingo, Bellagio. Heureusement, les décorations à elles seules valent le détour et nous naviguons d’une ambiance à l’autre, passant de Venise à Paris, de New York au Moyen-Âge, de Monaco à l’Égypte, profitant au passage des nombreux spectacles gratuits dès la nuit tombée. C’est d’ailleurs la nuit que la ville devient la plus grandiose, brillant de milles feux. Nous ne connaissons pas d’autres lieux sur cette planète où il soit possible de voir autant de choses en si peu de temps. Si ce n’est peut-être un parc à thèmes. D’ailleurs, oui c’est ça, Las Vegas nous fait penser à un Disneyland pour adultes, si ce n’est qu’ici tout n’est pas aussi aseptisé et que la misère côtoie le luxe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après une demi-journée et 8 km de marche nous sommes bien fatigués mais ne résistons pas à l’appel de la tour. En effet, le Stratosphère nous donne la possibilité de grimper au sommet de l’hôtel le plus élevé de la ville pour admirer Vegas by night. Malgré le vertige qui ne me quitte pas, j’avoue, c’est superbe ! Thierry et jade envisagent même de faire un tour de manège mais la taille de Jade est inférieure au minimum demandé. Ouf !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain, nous décidons de prendre un pass Deuce (bus) pour la journée afin de « finir » le Strip et ses deux derniers kilomètres d’hôtels situés à l’autre extrémité, au sud de la ville donc. Après un passage à la boutique M&M’s où nous avons dégusté de délicieux bonbons au beurre de cacahuète (introuvables en France) nous nous offrons une dégustation de Coca-Cola à travers 16 boissons commercialisées par la marque à l’ours blanc. Oui, vous avez bien lu « dégustation de Coca ». Aucun doute, nous sommes bien à Vegas !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour finir ce séjour des plus originaux, nous investissons nos derniers deniers Cadeaux (merci encore à vous tous) dans une représentation du Cirque du Soleil. La Compagnie n’y joue pas moins de huit spectacles dans différents hôtels de la ville. Celui que nous voyons ce soir se nomme Ka et a lieu au MGM. La mise en scène, les décors, les costumes, la musique… Epoustouflant ! Il ne manque qu’une chose : les mouchoirs à la sortie. Vous ne verrez pas de photos du spectacle sur le blog car celles-ci sont interdites.

Et voilà, notre séjour ici s’achève. Nous avons passé de très bons moments dans cette ville tumultueuse où l’on ne s’ennuie jamais. Même si ça n’est au final qu’un monde de bling-bling, c’est à voir, à vivre, avant de passer la main…

Une chose est sûre, nous n’oublierons pas de si tôt le spectacle grandiose auquel nous avons eu la chance d’assister, et les enseignes lumineuses de Vegas by night clignoteront encore quelques temps dans nos yeux. Cliquez sur l’image pour un aperçu de KA.

horizon-mix6t-Ka-cirque-du-soleil

 

Death Valley & Sequoia-Kings Canyon National parks

 

Après la tornade Vegas, se retrouver au calme dans la voiture nous repose un peu. L’étape d’aujourd’hui est très attendue par Jade qui se demande bien si nous allons en ressortir vivants. Les premiers kilomètres de la Death Valley nous mettent rapidement dans l’ambiance. De très rares commerces et des vaches, semble-t-il, selon les panneaux. Le sol devient de plus en plus pierreux mais malgré tout la nature arrive à pointer le bout de son nez. Les montagnes se profilent à l’horizon et de gros rochers apparaissent au milieu desquelles se perdent de grandes nappes de sel. Paysage lunaire,  régulièrement entrecoupé de grands espaces totalement plats et secs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Puis ce sont des dunes de sables qui apparaissent, comme en plein désert. Cette partie se prénomme d’ailleurs le Petit Sahara. Nous ne nous attendions pas à tant de diversité dans les paysages. Nous naviguons tantôt sur carte papier, tantôt sur l’application GPS du smartphone qui en perd son latin et nous propose des directions parfois farfelues. D’arrêts en arrêts nous arrivons à la fin de la journée et profitons d’un magnifique ciel rose sur la Sierra Nevada. Il fait nuit lorsque nous arrivons à Olancha où se trouve notre motel. Quelle franche rigolade lorsque le propriétaire nous accueille ! Un homme ma foi bien sympathique et heureux de vivre assurément. Une chose est sûre, son Rustic Motel ne pouvait mieux porter son nom et semble tout droit sorti d’un vieux film de série B.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après une bonne nuit et une tasse de café offerte par Mr Purple Girraffe (du nom de son Wifi qui ne fonctionne absolument pas), nous prenons le temps de faire le tour du motel pour immortaliser cet endroit hors du commun que nous n’avions pu apprécier lors de notre arrivée tardive hier.

Puis, nous prenons la route en direction de notre prochaine étape : le village de Three Rivers proche du Sequoia Park. La route pour arriver jusque là est une fois encore splendide ! Je sais, je me répète mais c’est tellement vrai. Aujourd’hui, en plus, nous avons droit à de magnifiques spécimens de cactus, à des vieilleries bien sympathiques au village de Glennville, à des champs d’orangers à perte de vue autour de Porterville, où nous roulons toutes fenêtres ouvertes tant l’odeur est agréable… Une fois encore les arrêts photos sont nombreux. En voici un aperçu…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est 16 heures lorsque nous arrivons à Three River et découvrons avec bonheur une belle chambre avec tout le confort nécessaire à notre vie de nomado-sédentaires. Après une bonne nuit et un réveil matinal nous partons à l’assaut du Sequoia National Park et de sa route toute en lacets. Après une montée impressionnante vers les sommets, en voiture mais aussi à pied pour escalader le Morro Rock, nous rencontrons nos premiers specimens. Le plus grand des sequoias vivants au sein de ce parc, et aussi un des plus vieux, se nomme General Sherman Tree. Il a 3 200 ans, un tronc de 11 mètres de diamètres et mesure 85 mètres. Pour rencontrer ce géant du règne végétal il faut effectuer une petite randonnée dans la forêt ou quelques uns de ses congénères, déjà bien imposants, nous ouvrent le chemin. Lorsque Thierry était venu, il était possible de l’approcher, de le toucher même. Aujourd’hui, il est entièrement entouré d’une barrière en bois afin de le protéger. Nous trouvons également plusieurs arbres couchés sur le sol dont les racines, gigantesques, nous laissent sans voix. Tout cela est très impressionnant ! Se promener au milieu de ces très grands arbres appelle à une humilité certaine. Vraiment, nous sommes tout petits !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre journée se termine au Visitor Center où Jade remet au ranger son carnet d’actvités rempli et reçoit le diplôme de Junior Ranger ainsi que le badge. Inutile de vous dire sa fierté !

Demain, fin de nos découvertes des grands espaces, direction San Francisco et son célèbre pont suspendu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s