Amérique, nous voilà (Part IV et fin)

San Francisco & Pacific Coast Highway (Route 1)

 

Après une nuit à Oakland, de l’autre côté de la Baie de San Francisco, nous partons pour une heure de route en direction du Golden Gate Bridge, le pont le plus célèbre des Etats-Unis et aussi le plus aimé des Américains. Sa notoriété tient sans doute à sa couleur, régulièrement rafraîchie, et à ses 2 727 mètres de long perchés à 60 mètres au dessus de l’Océan Pacifique. Pour le rejoindre nous devons tout d’abord emprunter le Bay Bridge, long de 8 kilomètres, qui relie Oakland à San Francisco en passant par Treasure Island. Vous le comprendrez, cette matinée commence par une histoire de ponts.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans un sens, puis dans l’autre, pour revenir ensuite nous poser dans un parking du quartier de Nob Hill et arpenter, que dis-je, escalader cette véritable montagne russe ! Les câble cars, eux, dévalent et remontent la colline sans difficulté. Tout en bas, du côté du Pier 14, des mouettes d’une taille impressionnante se dorent au soleil. Des artistes de rue font partager leur amour pour la musique. Nous rencontrons un musicien si enjoué et sympathique que nous restons discuter un moment avec lui avant de lui acheter un CD. Nous finissons à Chinatown après avoir désespérément cherché le quartier français qui ne semble plus exister que dans les souvenirs de Thierry. Une dernière rencontre avec de belles américaines puis nous rentrons au parking sous « l’œil » de la Transamerica Pyramid, plus haute tour de la ville, qui pique le ciel du haut de ses 260 mètres, tandis que la brume prend place au dessus de la baie. Trente minutes plus tard, nous sommes de nouveau dans le tumulte de la circulation en direction de Watsonville et de notre Motel 6 pour ce soir.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La Pacifique Coast Highway longe l’Ocean Pacifique entre San Francisco et Los Angeles, offrant un panorama habituellement propice à de nombreux arrêts. Je dis « habituellement » car aujourd’hui nous sommes accompagnés par le crachin et la brume et ne pouvons pas profiter pleinement de notre virée. Heureusement nous avons prévu de faire l’étape en deux jours et le retour du grand soleil est prévu demain. Malgré tout, la fin de journée nous réserve une très belle surprise. En plus de l’arrêt de la pluie, nous avons la joie de découvrir une colonie d’éléphants de mer, nonchalamment échoués sur la plage quelques kilomètres avant San Luis Obispo. Que dire ? Rien, juste profiter…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Los Angeles  (Hollywood & Universal Studios)

Après une dernière matinée sur la route, un passage éclair sur les hauteurs de Malibu et de sa plage rendue célèbre par une certaine « Alerte », nous arrivons à Los Angeles. Nous nous établissons dans le quartier d’Hollywood afin de nous rapprocher de l’Universal Studios que nous avons l’intention de visiter demain. Pour l’heure, nous filons sur le Boulevard pour découvrir les célèbres étoiles et les empreintes de mains, pieds, lunettes, colt… laissées par d’illustres personnages. Le spectacle est également dans la rue ou de parfaits inconnus, en mal de célébrité peut-être, tentent d’attirer l’attention par des pitreries en tout genre. La présence d’une chaine de télévision et de sa charmante présentatrice fait monter les enchères…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Visiter le Parc Universal Studios c’est être plongé, le temps d’une journée, dans la thématique du cinéma hollywoodien. Nous navigons ainsi de Jurassic Parc à Transformers, des Simpson à Shrek, de WaterWorld (véritable spectacle vivant) à Moi Moche et Méchant, de King Kong à La Momie… Les attractions liées à chaque film sont spectaculaires et l’on se fait copieusement secouer, et même arroser, tout au long de la journée. Les décors sont « plus vrais que les vrais » et différents personnages se promènent dans le parc permettant de sympathiques pauses photos pour Jade qui s’en donne à cœur joie. Ajouter à cela la visite des lieux de tournages de différentes productions hollywoodiennes à travers des décors permanents (les vrais) où sont recréées des rues, voire même des quartiers entiers comme le très célèbre Wisteria Lane, quartier fictif dans la ville fictive de Fairview, situé dans l’état, fictif lui aussi, d’Eagle State (Desperate Housewives) et vous aurez un aperçu de notre dernière journée aux Etats-Unis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Demain, nous prenons un vol direction San José du Costa Rica via Mexico City. Un dernier pays à découvrir, déjà ! Encore de belles choses à vivre nous en sommes certains, tout en profitant du retour de la chaleur qui nous a parfois fait défaut ici.

Publicités

2 réflexions sur “Amérique, nous voilà (Part IV et fin)

  1. Que le temps passe vite!!!! Encore un très beau reportage , merci de partager tout ça avec nous…surtout ce que vous traversez en ce moment, car c est la que nous serons en octobre .
    Bisous a tous les trois et poursuivez bien votre périple
    Chantal et Philippe

    • Oh là là, super ! Il faut absolument que l’on se voit avant votre départ pour des adresses et des infos si vous en avez besoin.
      On se contacte à notre retour qui approche tellement vite !
      Gros bisous.

      A bientôt

      Hélène, Thierry et Jade

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s