Costa Rica, vert comme le dollar !

Après un départ matinal de Los Angeles, une escale de 5 heures à Mexico City, nous posons les pieds sur le sol costaricien à minuit ce 26 mars 2015. Notre chauffeur nous attend et à une heure du matin nous sommes dans nos lits, bien fatigués par cette journée de transit.

Ce matin, impatients de prendre la température e ce nouveau pays, nous sortons nous promener dans la ville et là, c’est la douche froide, et je ne parle pas de pluie ! Les fenêtres sont munies de barreaux, les maisons sont enfermées derrières de lourdes grilles, parfois même surmontées de barbelés… Nous apprécions rapidement l’église et ses alentours, avant de rentrer participer au briefing organisé par l’équipe de Tout Costa Rica qui s’est occupée de la réservation de la voiture pour notre séjour. Jade en profite pour faire connaissance avec la petite fille de nos hôtes, Sharon, avec qui elle communique grâce à un traducteur vocal instantané sur le téléphone. C’est beau quand même la technologie ! De notre côté, après une rapide présentation de ce pays plein de promesses, nous nous entendons dire qu’il nous faudra faire preuve de la plus grande vigilance avec nos bagages, papiers et argent, les vols étant très fréquents. Cette fois nous sommes noyés ! Mais où sommes-nous tombés ? On nous disait ce petit pays tranquille. N’a-t-il pas préféré supprimer son armée et le budget qui lui était alloué, au profit de la médecine et de l’éducation ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous prenons possession de notre gros 4×4 (très vite baptisé « el tanque » par Thierry) et en route pour Puerto Viejo, sur la Côte Caraïbe, à 3h30 de route de là (selon le GPS) bien décidés à ne pas quitter la voiture, et surtout son contenu, des yeux. Et c’est ce que nous faisons, durant les 7 heures que dure finalement le voyage, entre les bouchons fréquents occasionnés par des travaux sur la route, les passages de pont qui n’autorisent que la circulation alternée étant donné leur largeur, et les nombreux camions que l’on peut difficilement dépasser. Ajoutez à cela une limitation de vitesse variant de 25 à 80 km/h à respecter à la lettre car les amendes sont salées, 600 $ (ou 100 $ si on paye de suite en liquide !!) et vous comprendrez que notre moral à la fin de cette deuxième journée au Costa Rica était plutôt à marée basse !

Heureusement, notre arrivée à la Casa Moabi nous redonne immédiatement le sourire ! Cette petite structure tenue par un adorable couple de français (Tom et Cécile) est exactement ce qu’il nous fallait après cinq semaines sur les routes australiennes puis américaines, augmentées du coup de massue que nous venons de prendre sur la tête. Ah oui, car je ne vous ai pas précisé, mais en plus de l’état d’insécurité que l’on nous dépeint, il s’avère que les prix sont incroyablement « comme chez nous ». Nos prévisions budgétaires sont en deçà de la réalité. De plus, la dévaluation de l’euro face au dollar (seconde monnaie du Costa Rica) ne joue pas en notre faveur. C’est qu’il s’en est passé des choses en six mois !! Mais comme disait ma grand-mère « plaie d’argent n’est pas mortelle », et il est hors de question que nous nous laissions abattre ! A chaque problème sa solution, et s’il n’y a pas de solution, et bien c’est qu’il n’y a pas de problème ! Voilà, après cette petite parenthèse philosophique, nous nous réveillons sous le soleil, au beau milieu de la véritable jungle qui sert d’écrin à notre Casa pour la semaine, au son des oiseaux, singes hurleurs, grillons… et à quelques centaines de mètres de la mer.

Après une journée de promenade et de découverte des alentours, nous partons diner avec nos amis Alexia et Cédric, arrivés juste avant nous au Costa Rica. Rendez-vous est pris pour la visite du parc naturel de Cahuita dans deux jours ; d’ici là, nous profiterons du calme et du ralentissement de rythme pour reprendre un peu l’école, largement négligée ces dernières semaines, avant de partir marcher dans le Parc Manzanillo, entre mer et forêt, pour découvrir quelques-uns de ses « habitants ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre journée au Parc Cahuita est un vrai régal. Pendant les six heures que durera notre visite dans ce petit parc entre mer et forêt, nous croiserons singes, serpents, lézards, oiseaux, paresseux, insectes… au grand bonheur de nos deux petits aventuriers, et profiterons d’un vrai moment de détente sur sa belle plage avec nos amis voyageurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre fin de semaine s’avère des plus calme, partagée entre de grandes balades aux abords de la Casa où nous faisons de nouvelles découvertes « fauniques », des siestes réparatrices et quelques plongeons dans la Mer des Caraïbes. Jade renoue quant à elle avec les plaisirs de la cuisine grâce à Tom et Cécile qui la laissent gentiment cuisiner gâteaux, flans et autres desserts qui tombent tout droit dans le bec de notre petite gourmande.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La semaine s’achève déjà et demain il nous faut reprendre el tanque pour rejoindre l’autre côté du pays et sa côte pacifique. Les prévisions toujours très optimistes du GPS annoncent neuf heures de trajet. Nous avons donc décidé de faire deux étapes pour ne pas nous retrouver sur les routes du Costa Rica de nuit. Merci à Cécile et Tom, et à leur fidèle chien Pipo, pour cette semaine toute en douceur. Nous les quittons à regrets…

Publicités

2 réflexions sur “Costa Rica, vert comme le dollar !

  1. quel magnifique voyage, et les commentaires superbes, vous pourrez écrire un livre ! Bonne fin de voyage et grosses bises à tous les trois, Jade a l’air très bronzée ! C’a va peut-être être dur dur de se réadapter !

    • Merci Bernadette pour ton gentil message. Nous passerons vous voir à notre retour avec des récits plein la tête c’est sûr !
      Gros bisous à tous les deux.

      Hélène, Thierry et Jade

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s